L'E.M.D.R.

L’efficacité de l’EMDR repose sur un principe commun au sommeil paradoxal. Lors de cette phase de sommeil profond, l’hippocampe (zone cérébrale liée à la mémoire) s’active intensément et permet au cerveau de traiter l’information et de stocker un vécu positif ou douloureux dans la mémoire à long terme, afin de le ‘neutraliser’.

Dans le cas d’expériences difficiles voire traumatisantes, ce processus ne se suffit pas toujours à lui-même et l’évènement non digéré reste alors en suspens dans la mémoire, parfois de manière inconsciente. Ces informations continuent alors de se manifester à travers des perturbations psychologiques, des comportements inadaptés ou excessifs dans la vie quotidienne.

L’EMDR aura pour objectif le déclenchement volontaire de ce traitement d’informations, à travers des mouvements oculaires alternés. Le cerveau active ainsi un principe d’auto-guérison d’une très grande efficacité et l’esprit y trouve un apaisement spectaculaire, souvent dès la première séance.